Les groupes de mobilisation du G20

En vingt ans d’existence, le G20 est devenu une tribune internationale qui œuvre efficacement en faveur de la coopération économique en tentant non seulement de résoudre les problématiques relatives à la viabilité financière mais aussi, dans de nombreux cas, de traiter les thématiques de développement social. Il réunit des dirigeants et des représentants des quatre coins du globe ainsi que des gouverneurs de banques centrales pour relever les défis les plus importants et proposer des solutions percutantes pour la planète.

Ces dix dernières années, le G20 a joué un rôle central dans la résolution de la crise financière internationale, en initiant des réformes qui ont dopé la croissance et le développement et en élaborant des approches communes sur les questions nécessitant une coopération internationale.

L’Alliance Coopérative Internationale, qui participe aux groupes de mobilisation du G20 depuis 2014, dépêche des représentants dans les groupes de travail et contribue activement aux discussions et à la préparation des documents. 

Qui sont les membres du G20 ?

Le G20 est un groupe réunissant des membres des économies les plus développées et des économies de marché émergentes, qui représentent environ deux tiers de la population mondiale, 85 % du produit intérieur brut mondial, 80 % des investissements mondiaux et plus de 75 % du commerce international.

Le G20 est composé de 19 pays et de l’Union européenne ainsi que de représentants du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale. Ces 19 pays sont l’Afrique du Sud, l’Allemagne, l’Arabie saoudite, l’Argentine, l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis, la France, l’Inde, l’Indonésie, l’Italie, le Japon, le Mexique, le Royaume-Uni, la Russie et la Turquie. 

À quoi correspondent les groupes de mobilisation du G20 ?

Les groupes de mobilisation du G20 sont des collectifs indépendants qui sont dirigés par des organisations du pays hôte. Ils représentent la société civile et travaillent avec d’autres organisations des pays du G20 pour élaborer des recommandations d’action politique qui sont officiellement soumises aux dirigeants du G20 aux fins d’examen par ces derniers. Les groupes de mobilisation sont, entre autres, le groupe des affaires (B20), le groupe de la société civile (C20), le groupe des jeunes, le groupe sur le travail, le groupe de réflexion, le groupe sur la condition féminine, le groupe sur les sciences, le groupe sur les zones urbaines. Les coopératives sont principalement parties prenantes du B20 et du C20. 

Pour renforcer la participation des coopératives et la reconnaissance de leur contribution en faveur du développement durable par les principales économies mondiales, le Conseil d’administration mondial de l’ACI a approuvé la création d’un groupe de travail sur les coopératives pour que les membres de l’ACI puissent prendre part aux groupes de mobilisation du G20, notamment au B20 et au C20. 

Quels sont les objectifs du groupe de travail sur les coopératives au G20 au titre des engagements du G20 ?

Le groupe de travail sur les coopératives a pour principal objectif de faire entendre la voix du mouvement coopératif au sein des groupes de mobilisation du G20 en contribuant à la rédaction :

  • des documents de réflexion,
  • des documents de référence et
  • des documents de plaidoyer pour montrer leur participation et leur contribution en faveur de la résolution des questions abordées lors du Sommet du G20.

Il nouera et renforcera également les partenariats entre le mouvement coopératif international et les autres parties prenantes des pays du G20.

Ce groupe de travail sera composé de membres officiels de l’ACI provenant de pays du G20. 

Si vous êtes un leader du mouvement coopératif dans un pays du G20 et si vous souhaitez participer à ce groupe, contactez Joseph Njuguna.