Deux banques coopératives parmi les banques les plus puissantes au monde

28 Jul 2014

Deux banques coopératives ont obtenu un très bon classement dans l’indice publié par Bloomberg des banques les plus puissantes au monde cette année. Le groupe Desjardins, un réseau de 376 coopératives de crédit au Canada a atteint la seconde place au classement avec un score global de 21,1, le même score obtenu par Norinchukin Bank, une banque coopérative au service de 3800 exploitations agricoles et coopératives de pêche et d’exploitation forestière au Japon.

Avec six millions de membres et 45 000 employés, Desjardins est la plus grande association de coopératives de crédit en Amérique du Nord. Desjardins se targue d’un ratio de fonds propres de première catégorie s’élevant à 15,7 %.

Norinchukin Bank a été fondée en tant que coopérative publique il y a 90 ans et a été privatisée en 1959.  La banque, aujourd’hui l’un des plus grands investisseurs institutionnels au Japon, affichait un ratio de fonds propres de première catégorie s’élevant à 16,1 % au 31 mars 2013, à savoir une augmentation de 9,6 % par rapport à 2009.

La banque a enregistré un bénéfice net de 155,7 milliards de yens pour l'exercice se terminant le 31 mars, son plus haut bénéfice depuis la crise financière. Norihiro Takahashi, Directeur général principal à la banque, a déclaré à Bloomberg que la crise avait rendu Norinchukin sensible à l'environnement de marché et que leur but était de maintenir le ratio de fonds propres de la banque légèrement supérieur à ceux des plus grandes banques mondiales.

La Présidente et Directrice générale du groupe Desjardins, Monique Leroux, a également déclaré qu’avoir une base solide de liquidités est important. Selon David Beattie, Responsable principal du crédit chez Moody's Investors Service, la structure coopérative de Desjardins signifie qu'il n'y a pas d’incitation à maximiser les profits à court terme et le groupe peut se permettre d’ « avoir une réserve de capital sans se faire critiquer par leurs actionnaires. »

La démarche de la banque vise à atteindre un rendement élevé à moyen et à long termes en investissant dans des actifs présentant des caractéristiques de risque-rendement diversifiés, tout en minimisant les risques posés par la hausse des taux d'intérêt ou la baisse des prix des actions.

Pour leur évaluation des banques les plus puissantes au monde, Bloomberg ont évalué 78 banques ayant des actifs totaux de 100 milliards de dollars ou plus à la mi-mars. Ils ont regardé le ratio des fonds propres de première catégorie d’une banque par rapport à ses actifs à risques pondérés (ce ratio représentait 40 % du score global de chaque banque), le ratio des actifs non productifs par rapport à l'actif total (20 %), le ratio des réserves pour pertes sur prêts par rapport aux actifs non productifs (20 %), le ratio des dépôts par rapport au financement (15 %) et le ratio d'efficacité (5 %).

Bloomberg ont classé les banques sur chaque critère, puis analysé et regroupé les positions de classement pour déterminer les scores globaux des banques. Les classements ont exclu les prêteurs qui ont déclaré une perte en résultat net pour 2013 ou qui ont échoué au test de résistance le plus récent de la Réserve fédérale américaine.

Photo : Bureaux de Desjardins (à gauche) et siège de Norinchukin (à droite) 

DERNIÈRES ACTUALITÉS COOPÉRATIVES

09 avr 2021

L'Alliance coopérative internationale (ACI) a…

02 avr 2021

Reconnaissant le lourd tribut que la pandémie a fait…

12 mar 2021

Le 9 mars 2021, le mouvement coopératif mondial a perdu…