Les coopératives redonnent l’espoir aux communautés grâce à une reprise juste

30 Sep 2021

L’ACI se félicite du rapport du Secrétaire général de l’ONU sur les coopératives dans le développement social déposé lors de la 76e session de l’assemblée générale des Nations Unies.

Au cours de la 76e assemblée générale des Nations Unies, des dirigeants et des parties prenantes du monde entier se sont réunis pour discuter des meilleures solutions pour "Miser sur l'espoir pour renforcer la résilience". Comment définissons-nous l’espoir et qu’est-ce que cela signifie pour les communautés du monde entier, sinon reconstruire la résilience grâce à un changement économique et social systémique ? Les coopératives sont des agents de longue date de l’autonomisation économique démocratique et équitable et possèdent des caractéristiques structurelles qui les rendent résilientes, elles et les communautés au sein desquelles elles opèrent pendant les crises.

Le récent rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur les coopératives dans le développement social témoigne abondamment de ce qui précède, soulignant la réponse des coopératives à la crise de la COVID-19 et identifiant l’importance de reconnaître l’identité coopérative et les spécificités du modèle coopératif par le biais de politiques et de législations.

L’Alliance coopérative internationale (ACI) se félicite du rapport 2021 du Secrétaire général des Nations Unies et a le plaisir d’y retrouver une référence spécifique à la Déclaration de l’ACI sur l’identité coopérative. L’ACI se félicite également de la reconnaissance de « l’auto-identification, de la diversité des entreprises... ainsi que le rôle central des coopératives dans le développement durable, justifiant l’affinement du profil des coopératives par le biais de la loi et de la politique » tout en reconnaissant la nécessité évidente de la mise en œuvre de l’OIT 2002, la Recommandation 193 sur la promotion des coopératives, afin d’assurer un environnement favorable au développement de celles-ci.

Bien plus, l’ACI se félicite de la reconnaissance du rôle des coopératives dans l’établissement d’un nouveau contrat social entre différents acteurs et de la recommandation faite aux gouvernements sur « la création de politiques et de programmes pour tirer parti du modèle d’entreprise coopérative pour une reprise plus inclusive et résiliente ». Le rapport souligne également l’importance des coopératives de santé et le rôle des coopératives dans l’accès au financement des communautés mal desservies. l’ACI encouragerait cependant l’assemblée générale des Nations Unies à prendre en compte l’importance de tous les domaines économiques et sociaux auxquels participent les coopératives.

La recommandation du Secrétaire général de l’ONU sur les cadres législatifs et réglementaires est très appréciée par l’ACI, étant donné que des environnements incitatifs et habilitants pour les coopératives alignées sur les Directives des Nations Unies de 2001 constituent l’une de ses principales priorités. Bien qu’il manque une mention spécifique de la Recommandation 193 de l’OIT dans les recommandations finales du rapport, l’ACI se félicite de l’appel en faveur d’une loi générale pour toutes les catégories de coopératives, conformément à un document d’orientation unique consacré à la promotion des coopératives avec des dispositions spécifiques pour les coopératives secondaires et tertiaires.

L’ACI se félicite également de l’inclusion dans le rapport du Secrétaire général des Nations Unies, des principales conclusions de l’analyse du cadre juridique entreprise dans le cadre du partenariat ACI-UE.

L’ACI apprécie la recommandation sur le renforcement de la collecte de données sur les coopératives avec une référence spécifique aux lignes directrices sur les statistiques des coopératives soutenues par le Comité pour la promotion et le progrès des coopératives (COPAC). L’ACI salue également l’engagement des organismes des Nations Unies à continuer de fournir une assistance technique et de renforcer les capacités pour soutenir le développement des coopératives, ainsi qu’à promouvoir le partage des connaissances conformément à l’Année internationale des coopératives.

Le rapport devrait être appliqué par les organismes des Nations Unies et les États Membres, guidant leur action politique à long terme sur le relèvement après la pandémie qui, comme l’indique le rapport, s’est transformée en une crise socio-économique.

Pour une compréhension plus approfondie du modèle d’entreprise coopérative, rejoignez-nous pour le 33e Congrès mondial des coopératives (1-3 décembre 2021) car nous montrerons comment notre identité coopérative nous aidera à reconstruire mieux ensemble et à surmonter les crises avec solidarité et résilience.

 

33e Congrès mondial des coopératives

En raison de ...

DERNIÈRES ACTUALITÉS COOPÉRATIVES

20 mai 2022

L'Alliance coopérative internationale a publié son…