Document sur les coopératives dans le monde

29 Mar 2019

photo

Chaque jour, les coopératives améliorent la vie des gens et dynamisent le développement durable local aux quatre coins du globe. Le modèle des coopératives garantit non seulement des conditions de travail décentes, mais il stimule également la transformation sociale et renforce les communautés résistantes pour les aider à réduire les inégalités sociales et économiques.

Avec le soutien du Partenariat ACI-UE sur le développement des coopératives (#coops4dev?), la chercheuse Sara Vicari et le réalisateur Andrea Mancori ont débuté en janvier dernier un périple autour du monde pour visiter et documenter dans une série de courts-métrages certains des exemples de coopératives les plus frappants et inspirants issus de secteurs économiques différents sur les cinq continents. Le projet aroundtheworld.coop offrira une présentation suscitant la réflexion du puissant réseau existant de coopératives qui ont un impact positif sur les vies quotidiennes de nombreux citoyens. Grâce à ce projet, il sera possible non seulement de se plonger dans des témoignages poignants, mais aussi de tirer des similitudes et des différences des différents exemples de coopératives pour obtenir une compréhension en profondeur et analytique du mouvement dans le monde entier.

Le projet aroundtheworld.coop cherche à sensibiliser sur le rôle des coopératives dans le développement de l’action collective et à partager les connaissances sur les méthodologies pour une recherche active et participative avec les coopératives.

Après avoir commencé leur voyage dans leur pays d’origine, l’Italie, Sara et Andrea ont d’ores et déjà parcouru toute l’Afrique. Au Sud de l’Italie, ils ont visité les coopératives Casa di Alice (la maison d’Alice) et le Altri Orizzonti - Jerry Essan Masslo. En offrant une seconde vie aux terres reprises à la mafia (en faisant pousser des tomates sur les terres confisquées, par exemple), ces coopératives de la commune de Castel Volturno soutiennent l’intégration sociale et économique des migrants.

Leur deuxième arrêt était à Imsouane (Maroc), où ils ont été accueillis chaleureusement par la coopérative Toudarte d’huile d'argan biologique. Ce projet a offert un avenir plus prospère à plus de 100 femmes berbères, non seulement en ayant promu le développement social et économique, mais également en ayant eu un impact positif indéniable sur l’autonomisation des femmes.

La coopérative rwandaise COPRORIZ-Ntende fut la troisième étape des auteurs du documentaire. Outre les différents services fournis à leurs plus de 3 700 membres, cette coopérative axée principalement sur la production de riz réalise également un investissement responsable basé sur la voix de tous les membres. Dans l’ensemble, il s’agit d’un projet commercial participatif et durable qui a éradiqué la famine dans la région.

------------------------------

>> Toutes les vidéos sont disponibles sur la chaîne YouTube de l’ACI
>> Obtenez davantage d’informations sur le blog du site Internet du projet

------------------------------

Photo: ©Sara Vicari/Andrea Mancori

logo