L'Assemblée générale de l'ACI élit un nouveau Conseil d'administration et un nouveau président

13 Dec 2017

Le 17 novembre dernier, l'Assemblée générale de l'Alliance Coopérative Internationale a élu un tout nouveau Conseil d'administration ainsi qu'un nouveau président, Ariel Guarco, d'Argentine.

Ariel Guarco a récolté 671 voix sur un total de 691. Il a déclaré que devenir président de l'ACI était un « immense honneur », puisque celle-ci représente un mouvement fort d'un milliard de coopérateurs à travers le monde. Vous pouvez lire notre entretien avec le président de l'ACI, réalisé pour notre bulletin électronique de décembre et dans lequel figurent plusieurs questions concernant l'avenir de l'organisation.

Ariel Guarco a déclaré ceci, suite à son élection : « Je suis né, et vis encore, dans une petite ville rurale de la pampa argentine. Là-bas, les coopératives ont réussi à répondre aux besoins de notre communauté. »

Il préside également Cooperar, la Confédération des coopératives d'Argentine, et siège au Conseil d'administration de l'ACI depuis 2013. Durant son mandat, il aura pour priorité de renforcer les interactions entre les organisations régionales et sectorielles, et de travailler davantage sur les questions de genre et d'intégration des jeunes. Ariel Guarco souhaite également améliorer la qualité et la quantité des informations transmises aux membres relativement aux revenus, aux bilans, aux projets, et ainsi autonomiser les organisations dans leur prise de décisions. Toutes ses propositions sont détaillées sur son site Web.

« Nous devons rapprocher l'ACI de ses membres. Elle doit comprendre les besoins du mouvement, et accorder une attention particulière à ses organisations régionales et sectorielles, ainsi qu'à l'égalité des sexes et à la place des jeunes. »

« L'ACI doit mieux représenter les intérêts de ses membres, renforcer sa visibilité et son impact, tout en approfondissant sa compréhension des organisations coopératives. Elle doit améliorer sa communication, tant en interne qu'avec les acteurs externes », a-t-il ajouté.

Il succède à Monique Leroux, qui présidait l'ACI depuis 2015. Sous sa présidence, l'ACI s'est attelée à faire entendre la voix du mouvement coopératif dans les forums internationaux et dans les grandes réunions économiques. Les coopératives ont été représentées lors de différents événements, parmi lesquels des réunions du B20, le Forum économique international de la Conférence des Amériques qui s'est tenue à Montréal, ainsi que des événements de haut niveau aux Nations Unies, et le Business 20 (B20).

Monique Leroux a déclaré : « Ces quatre ans à travailler aux côtés d'un Conseil d'administration dévoué et investi, ayant à cœur de promouvoir les entreprises coopératives, a été un immense privilège. L'ACI est dans une bonne position pour continuer à avancer vers des objectifs dont la finalité est de rendre le monde meilleur. »

Un tout nouveau Conseil d'administration a été élu lors de l'Assemblée générale, et, pour la première fois à l'aide d'un système de votation électronique. Consultez ici la liste complète des membres du Conseil d'administration. Les résultats des élections, en ce compris le nombre de voix obtenues, sont disponibles ici.

L'Assemblée a également approuvé une modification des statuts qui porte le nombre de représentants sectoriels à quatre et permet au président du Comité pour l'égalité des genres de siéger au Conseil d'administration. Le Conseil susmentionné est encadré par la ratification des vice-présidents des régions et le représentant jeunesse.

Lors de l'Assemblée générale, deux motions sur le développement coopératif et les plateformes coopératives, accompagnées d'appel à agir ont été présentées aux membres de l'ACI. Une motion visant à établir un comité thématique sur le développement coopératif au sein de l'ACI, et une motion visant à soutenir les coopératives plateformes ont été approuvées.

Un appel a également été lancé pour encourager les membres à adhérer à la pétition internationale des Hibakusha. Jusqu'à présent, la campagne, qui lutte pour un monde exempt d'armes nucléaires, a déjà récolté 5,15 millions de signatures dans 42 pays. L'appel a été présenté par Elich HONDA, du mouvement coopératif japonais, l'un des groupes qui soutient cette pétition.

Un autre appel a été lancé par Byeong-Won Kim, qui a présenté la pétition de l'ICAO. Il a expliqué que Nonghyup, une banque agricole de Corée du Sud faisait campagne pour intégrer les valeurs des coopératives agricoles dans la constitution coréenne.

DERNIÈRES ACTUALITÉS COOPÉRATIVES

23 nov 2020

L’Alliance Coopérative Internationale de la région Asie…

17 nov 2020

Kwek Kok Kwong, membre du…

02 nov 2020

L’Organisation internationale du Travail organise un…