Publication de la dernière note d’orientation COPAC : Contributions coopératives à l’ODD 17

14 Jul 2020
photo

En tant que membre du Comité pour la promotion et l’avancement des coopératives (COPAC), l’ACI est l’auteur principal de la dernière note d’orientation dans le cadre des séries COPAC « Transformer notre monde : Une coopérative 2030 ». Cette dernière édition est consacrée aux contributions des coopératives à l’Objectif de développement durable (ODD) 17 : « Partenariats pour la réalisation des objectifs ». Le processus de rédaction a été guidé par le Partenariat ACI-UE sur le développement des coopératives (#coops4dev) qui est, en soi, un excellent exemple de partenariat.

La série de notes d’orientation « Transformer notre monde : Une coopérative 2030 », élaborée par le COPAC, vise à sensibiliser sur la contribution fondamentale des coopératives à la réalisation du Programme des Nations unies à l’horizon 2030.

En quoi consiste l’ODD17 ?

L’Objectif de développement durable 17 (ODD 17) est le dernier d’une série d’ODD en conformité avec le plan du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Il appelle à renforcer les moyens de mise en œuvre pour réaliser un développement durable et revitaliser le partenariat mondial pour le développement durable dans 5 domaines d’action :

  • Finances
  • Technologies de l’information et de la communication
  • Renforcement des capacités
  • Commerce
  • Questions structurelles: Cohérence des politiques et des structures institutionnelles / Partenariats multipartites / Données, suivi et application du principe de responsabilité

 

Dans quelles mesures les coopératives contribuent-elles à l’ODD 17 ?

Dans la situation d’urgence sanitaire actuelle causée par la pandémie du COVID-19, la nécessité des partenariats est d’autant plus vitale que jamais – la crise mondiale sanitaire, économique et sociale engendrée par le COVID-19 ne pourra être résolue qu’au moyen d’une coopération internationale et multilatérale. Dans ce contexte, les coopératives peuvent jouer un rôle important au niveau mondial et local, étant donné que l’idée de partenariat et de collaboration est inscrite dans l’ADN des coopératives : le sixième des sept principes coopératifs est la « coopération entre les coopératives ». La volonté des coopératives de collaborer avec d’autres coopératives, partenaires et parties prenantes a conduit à la constitution d’un réseau mondial d’acteurs locaux. Grâce à leurs valeurs et principes, les coopératives deviennent un partenaire fiable pour mettre en œuvre des processus de développement durable de manière efficace, centrée sur les personnes et démocratique.

En se concentrant sur les 3 cibles du champ d’action « Questions structurelles » – Cohérence des politiques et des structures institutionnelles, Partenariats multipartites et Données, suivi et application du principe de responsabilité, la note explique la pertinence de ces 3 sous-domaines pour le mouvement coopératif et fournit des exemples d’organisations et d’initiatives qui œuvrent déjà pour le faire progresser, telles que la Recommandation (no 193) de l’OIT sur la promotion des coopératives, 2002, et les Directives de l’OIT relatives aux statistiques des coopératives et aux collaborations permanentes entre les coopératives agricoles et les coopératives de consommateurs pour obtenir des chaînes d’approvisionnement plus équitables et plus efficaces.

Huit exemples issus du terrain : conjuguer les efforts pour progresser dans le Programme 2030

Le rapport propose également 8 exemples de partenariats bi/multipartites incluant des coopératives du monde entier. Les cas sélectionnés démontrent l’implication des coopératives dans la coopération avec des organisations et parties prenantes internationales et nationales de différents secteurs (par ex., les coopératives agricoles, de consommateurs et financières) afin de progresser dans la mise en œuvre du Programme 2030, en mettant l’accent sur les besoins des communautés locales et une implication participative des différents acteurs.

L’un des cas mis en avant est le Partenariat ACI-UE « Coopératives en développement – les actions des entreprises au service des populations », qui a joué un rôle clé en facilitant le flux d’informations et en créant une dynamique de plaidoyer et de partage des connaissances à travers une coopération interrégionale depuis son lancement en 2016. Selon la note d’orientation, « plus de 140 organisations de 80 pays ont participé à des formations thématiques [dispensées par le Partenariat ACI-UE] couvrant un large éventail de questions de développement, notamment le travail décent, l’emploi des jeunes, l’entrepreneuriat coopératif et l’autonomisation des femmes. »

Comme indiqué par Georgia Papoutsi, coordinatrice de la politique #coops4dev et auteure principale de la note, « les partenariats multipartites sont au cœur de notre travail depuis le tout début du Partenariat ACI-UE, afin d’améliorer l’environnement propice aux coopératives et leur capacité à fonctionner efficacement en tant qu’acteurs du développement et à coopérer entre elles ainsi qu’avec d’autres parties prenantes du développement. Dans le dernier appel à l’action mondiale à l’initiative de nombreux leaders à travers le monde, compte tenu de l’urgence sociale, économique et sanitaire, le mouvement coopératif est mobilisé pour aider les communautés à progresser et à se reconstruire plus fortes ! ».

infographicdisclaimer

 

 

File Attachments: