Les plateformes réellement coopératives peuvent-elles être fer-de-lance de l’innovation dans le monde numérique ?

16 Oct 2021

L’inégalité affecte la technologie puisqu’un petit groupe est propriétaire de l’intelligence artificielle. Selon Trebor Scholz, professeur associé pour la culture et les médias à la New School de New York, les coopératives peuvent contribuer à éradiquer cette inégalité.

Trebor Scholz a inventé le terme « coopératives plateformes » pour désigner la « copropriété des plateformes, des données et de la gouvernance démocratique ». En février, il a été l’un des principaux orateurs de la conférence Open:2017 Platform Co-operatives, de Londres. Dans son allocution, il a expliqué que les plateformes coopératives constituaient des organisations numériques détenues et gérées par une communauté de membres en ligne. 

Il est convaincu que les modèles coopératifs font partie de la solution pour d’éradiquer l’inégalité dans le monde numérique, comme le sont les réseaux de pairs, les nouveaux rôles des coopératives et des technologistes, et l’engagement en faveur des ressources ouvertes en ligne.

Ce type de réseau de soutien existe déjà à New York, il s’agit de la Platform Co-operativism Consortium. Cet organe appuie l’économie des plateformes coopératives grâce à divers moyens : la recherche, l’expérimentation, l’éducation, le plaidoyer, la documentation et les bonnes pratiques, le soutien technique, et la coordination du financement et des évènements. Trebor Scholz pense que les principaux éléments nécessaires à la croissance des plateformes réellement coopératives sont les suivants : compétence, financement, recherche, incubateurs, politique, éducation et solidarité.

Photo: Trebor Scholz