Comment les coopératives agricoles et forestières européennes contribuent aux objectifs de développement durable

19 Jun 2020

L’agriculture qui représente 10 % des émissions de gaz à effet de serre de l’UE a un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre le changement climatique et le respect du programme de développement durable des Nations Unies.

Certaines initiatives majeures ont déjà donné des résultats et l'Agence européenne pour l'environnement affirme que les émissions de l'UE dues à l'agriculture ont chuté de 24 % entre 1990 et 2012, ce qui va à contre-courant des tendances mondiales.

Mais les fluctuations météorologiques, le réchauffement de la température de l'air et la baisse des précipitations affectent les agriculteurs européens qui sont en première ligne du changement climatique.

Les coopératives agricoles européennes reconnaissent le besoin d'efficacité et saisissent toutes les opportunités disponibles pour réduire les émissions. Elles connaissent l'impact de leurs opérations « de la ferme au magasin » et veulent faire partie de la solution.

En tant que porte-parole des coopératives agricoles de l'UE, la Cogeca œuvre pour rendre le secteur agricole et agroalimentaire de l'UE durable, axé sur le marché, innovant et compétitif. Elle représente 22 000 coopératives agricoles avec sept millions d'agriculteurs qui emploient plus de 600 000 personnes.

En 2019, la Cogeca a lancé la campagne « 17 raisons de coopérer » pour promouvoir les coopératives agroalimentaires et forestières avec une carte interactive en ligne pour montrer les progrès à long terme en matière de durabilité.

Parmi celles-ci figure la coopérative irlandaise Carbery qui a compensé les émissions de carbone et augmenté la biodiversité grâce à un projet de plantation d'arbres. En collaboration avec SWS Forestry, la coopérative a lancé le Carbery Tree Project qui a donné 45 000 arbres aux agriculteurs et employés locaux. Dans le cadre de son projet Carbery Millennium, la coopérative a également planté deux hectares de chênes – essentiels pour la biodiversité et un élément clé du patrimoine irlandais.

La demande mondiale de denrées alimentaires devant augmenter de 70 % au cours des prochaines décennies, il est essentiel de répondre à la demande tout en réduisant l'impact environnemental. De nombreuses coopératives le font déjà. Le site Web de la Cogeca présente plus de 80 études de cas sur la manière dont les coopératives agricoles contribuent à la réalisation des ODD. Parcourez la carte ici here.

La coopérative agroalimentaire Valio, propriété des fournisseurs de lait finlandais, se fixe des objectifs pour réduire les émissions. Valio visait déjà une empreinte carbone nette zéro pour le lait d'ici 2035. Les objectifs sont basés sur l'objectif de l'accord climatique de Paris de limiter le réchauffement climatique à 1,5° C.

En Grèce, la coopérative agricole d'élevage de volailles PINDOS loannina investit activement dans la protection de l'environnement. Elle gère une unité de traitement biologique moderne, a construit une centrale électrique qui brûle les déchets inactifs d'oiseaux et possède une usine qui convertit les déchets des exploitations avicoles en engrais organique Agrosyn. La coopérative prévoit de créer deux autres unités.

La coopérative laitière Arla Foods s'est également lancée dans un parcours de développement durable. En 2019, la coopérative qui appartient à 10 300 agriculteurs s'est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 30 % par litre de lait au cours de la prochaine décennie et à tendre vers le zéro carbone net d'ici 2050. La nouvelle stratégie d'Arla couvre toute la chaîne de valeur, de la vache aux consommateurs, et aborde le climat, l'air, l'eau et la nature. Bien que les émissions de méthane des bovins ne puissent pas être complètement éliminées, elles peuvent être considérablement réduites grâce à une alimentation améliorée par exemple – un domaine dont Arla finance la recherche.

Arla travaille également avec les agriculteurs pour quantifier et augmenter le carbone capturé et stocké dans le sol. Depuis 2013, près de 700 réunions à la ferme ont été organisées pour éduquer des groupes d'agriculteurs sur les mesures de durabilité et plus de 5000 évaluations climatiques ont été menées dans les fermes d'Arla.

Les coopératives agricoles européennes investissent également dans les technologies et adoptent des programmes ciblés pour lutter contre le changement climatique.

Parmi de nombreuses coopératives agricoles à travers l'UE de nouvelles solutions et de nouveaux modèles commerciaux se développent pour rationaliser la bioéconomie parmi les producteurs primaires. Il est clair que le lien entre l'énergie et l'agriculture n'est pas seulement un compromis : il offre également d'importantes opportunités de synergies qui apportent des avantages aux agriculteurs membres. 

 

DERNIÈRES ACTUALITÉS COOPÉRATIVES

03 déc 2021

Chers participants,

La sécurité et le bien-être…

17 nov 2021

Pour la première fois de son histoire, le Congrès…

08 nov 2021

L'Alliance coopérative internationale a récemment…