Les coopératives font entendre leur voix au Sommet du C20

22 Oct 2021

Le 5 octobre des représentants du mouvement coopératif ont participé au Sommet du C20. L'Alliance coopérative internationale (ACI) et l'Alliance coopérative italienne ont organisé un événement parallèle intitulé « Le modèle coopératif en tant qu'expression de la société civile pour une reprise inclusive et durable ».

Le Sommet du C20 est le rassemblement virtuel de milliers de dirigeants de la société civile et d'acteurs du changement dans le processus du G20, avec des réunions promues par des organisations de la société civile du monde entier pour réfléchir sur les défis internationaux, leurs engagements et les devoirs du G20 à la lumière des droits humains.

Au cours des dix derniers mois, le C20 a élaboré des recommandations pour le G20 afin de construire un avenir durable pour tous. L'ACI et l'Alliance des coopératives italiennes ont participé conjointement aux groupes de travail du C20, contribuant au C20 Policy Pack. C’est ainsi que les coopératives ont été mentionnées cinq fois dans les recommandations politiques du C20 au G20 – reconnaissant leur importance, leur contribution à la croissance économique et leur travail pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Dans son allocution de bienvenue, Howard Brodsky, Président du groupe de travail G20 de l’ACI et Président et Président directeur général de CCA Global Partners aux États-Unis, a déclaré que les coopératives sont animées par des principes et des valeurs et qu'elles s'alignent sur les idéaux les plus élevés de l'humanité en matière de démocratie, d'équité, de durabilité environnementale et d'innovation. Elles contribuent à une société meilleure et plus inclusive.

Bruno Roelants, Directeur général de l'ACI, a déclaré dans son discours d'introduction que compte tenu de l'énorme importance économique et démocratique du G20, il est fondamental que le mouvement coopératif soit pleinement engagé dans les discussions du G20 et en particulier du C20 dans le cadre des organisations de la société civile. Il a déclaré que cela était important étant donné la dualité des coopératives en tant qu'entreprises et leur aspect social au service des besoins de leurs membres qui en sont également propriétaires.

Maurizio Martina, Directeur général adjoint de l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), a déclaré que la coopération est un pilier majeur pour résoudre certains des plus grands défis auxquels le monde est confronté. Les coopératives peuvent jouer un rôle essentiel en partageant leur modèle, leurs principes et leurs expériences pour résoudre des problèmes tels que la pauvreté, la faim et les inégalités.

Riccardo Moro, de la filière Sherpa du C20, a déclaré que la participation et la démocratie sont des caractéristiques fondamentales des coopératives qui ont la capacité de rassembler les personnes et de leur donner une voix et le pouvoir de jouer un rôle dans leurs communautés qui autrement auraient été laissées de côté. Il s'est dit heureux d'avoir des coopératives à bord dans le C20.

Osamu Nakano, directeur des relations internationales de l'Union des coopératives de travail du Japon (JWCU), a souligné le rôle important que jouent les coopératives dans la construction d'une société plus inclusive, équitable, résiliente et durable. Cela est attribué à leur nature de mettre les gens, plutôt que le profit, au centre de leurs opérations. Les gouvernements devraient donc améliorer l'environnement législatif pour le rendre plus favorable à la croissance des coopératives.

Ignace Bikoula, responsable des affaires réglementaires et des relations avec l'Union européenne à Federcasse, a déclaré que les principes coopératifs encouragent l'amélioration des conditions morales, culturelles et économiques qui pourraient à leur tour favoriser le développement de la coopération, de la sécurité sociale, de la cohésion sociale et de la croissance durable. Les gouvernements du G20 devraient mettre en œuvre la recommandation du C20 selon laquelle les règles bancaires internationales devraient être proportionnées et cohérentes avec les fonctions sociales des banques communautaires, coopératives et éthiques, a-t-il ajouté.

Carlos Zarco, Président de l'International Health Cooperative, a déclaré que les coopératives sont une façon plus juste, plus innovante et plus démocratique de faire des affaires et un outil puissant pour reconstruire en mieux ensemble. Ce sont des entreprises qui produisent une grande valeur pour la société et qui sont essentielles à la redistribution des revenus et de la richesse. Dans le contexte actuel de reconstruction, les coopératives de santé ont de nouvelles opportunités d'expansion. L'histoire a montré que les coopératives surgissent dans des contextes de transformation importante parce que ces entreprises sont remarquablement résistantes aux crises, a-t-il ajouté.

Anna Manca, Présidente de la Commission pour l'égalité des genres de l'Alliance coopérative italienne, a déclaré que les coopératives jouent un rôle important dans l'amélioration de l'accessibilité des services pour les femmes. Elles aident également les femmes à accéder au financement et au capital pour leurs entreprises, leur offrent une insertion professionnelle et leur donnent la possibilité d'influencer la culture numérique qui façonne le monde. Elle a plaidé en faveur de la représentation des femmes aux postes de décision, du soutien au leadership des femmes, de la fin des stéréotypes paralysants et de la promotion de l'égalité des genres.

Giuseppe Guerini, Président de CECOP-CICOPA-Europe et Vice-président du groupe de travail G20 de l'ACI, a déclaré que le G20 italien était une occasion importante de partager avec les gouvernements et les institutions internationales la contribution des coopératives à la construction d'une approche de l'économie et du développement qui commence d'abord et avant tout avec les gens pour résoudre ces défis.

De nombreux représentants coopératifs ont partagé un message dans leurs différents groupes de travail du C20 pour montrer comment la solidarité et la mutualité, organisées sous la forme d'un modèle d'entreprise, favorisent un développement durable et inclusif.

Dans son allocution de clôture, Mauro Lusetti, Président de l'Alliance coopérative italienne, a déclaré qu'il est important pour le G20 de promouvoir les valeurs des coopératives pour répondre aux besoins spécifiques des différentes communautés. Ces valeurs ont permis aux coopératives d'être des agents de changement, créant des sociétés durables, économiquement autonomes et inclusives. Les coopératives sont des partenaires fiables pour le développement à tous les niveaux. Il a remercié le secrétariat du C20 d'avoir donné aux coopératives l'opportunité de participer au Sommet du C20 et d'avoir reconnu l'importance des coopératives dans la société dans les recommandations du C20 Policy Pack au G20.

Geographical Tags:

C20 Summit Side Event for cooperatives

On 5 October 2021, The International Cooperative Alliance (ICA) in collabo ...

DERNIÈRES ACTUALITÉS COOPÉRATIVES

03 déc 2021

Chers participants,

La sécurité et le bien-être…

17 nov 2021

Pour la première fois de son histoire, le Congrès…

08 nov 2021

L'Alliance coopérative internationale a récemment…