Entretiens GCE : Nos échanges avec Inra

25 May 2021

Global Cooperative Entrepreneurs (GCE) est un programme de mentorat innovant qui réunit de jeunes entrepreneurs avec une brillante idée de coopérative et des mentors du mouvement coopératif et des organisations de jeunes. ll génère non seulement un réseau mondial de personnes partageant les mêmes intérêts, mais sert également de catalyseur d’idées nouvelles pour aider les jeunes entrepreneurs à faire de leur rêve de coopérative une réalité. Le programme GCE est une initiative lancée dans le cadre du Partenariat ACI-UE (#coops4dev), qui s’inspire du projet financé par CoopStarter 2.0 Erasmus+ coordonné par Cooperatives Europe.

Pour en savoir plus sur le programme, consultez cette toute nouvelle page web !

-----

Rencontrez certains des jeunes ambassadeurs et mentors du GCE ! Aujourd'hui, nous parlons avec Inra !

p

Description succincte de votre idée de start-up

KODI est une coopérative bancaire communautaire offrant des services pour permettre aux coopératives de gérer leurs ressources, accroître le nombre de membres, gérer leurs finances grâce à des fonctions bancaires de base dans un souci de transparence à l’échelon communautaire. KODI remédie aux difficultés financières et aux problèmes de gestion des entreprises coopératives communautaires, tout en élargissant les possibilités offertes aux entreprises communautaires pour parvenir au développement durable au niveau local, et améliorer les connaissances financières et accroître l’inclusion financière.

-----

Expliquez-nous un peu pourquoi vous avez choisi ce projet en particulier ? Quels éléments vous ont fait penser qu’il existait un créneau et un besoin social pour ce service ?

En Indonésie, nous avons une expression qui dit qu’une coopérative est « soko guru ekonomi » (le pilier de notre économie). Les coopératives (Koperasi) emploient 22,5 millions d’Indonésiens (8,5 % de la population). Elles développent des activités de microfinance et sont administrées par le membre pour les membres. Leurs revenus représentent 5,1 % du PIB national. Toutefois, plus de 90 % d’entre elles ne sont pas numériques, sont inefficaces et font encore leur comptabilité à la main avec le risque d’erreur et de fraude que cela comporte.

Je fais partie du mouvement coopératif depuis que j’ai l’âge d’aller à l’école, il y a près de vingt ans. Récemment, lorsque je suis rentré et que je me suis rendu dans mon ancienne école, j’ai pu constater qu’ils utilisaient toujours les mêmes registres des coopératives étudiantes qu’il y a 20 ans. On observe la même chose dans toutes les coopératives communautaires et les coopératives de crédit dans les villes satellites et les zones rurales. Dans cette ère du numérique, les coopératives (entre autres) ont besoin d’une touche d’innovation digitale.

Dans quelle mesure votre communauté bénéficiera-t-elle de ce projet ?

KODI a pour mission de rendre les coopératives plus pertinentes dans l’écosystème économique actuel – la technologie faisant partie intégrante du modèle d’entreprise – afin d’accroître au maximum la transparence en établissant un lien de confiance entre les parties prenantes des coopératives, et de permettre l’émergence de toutes nouvelles coopératives.

À plus grande échelle, la plateforme KODI aidera les coopératives à devenir un modèle économique stratégique afin de lutter contre les inégalités et l’inégale répartition des richesses, étant donné que la plateforme permet aux coopératives d’être plus accessible aux petits investisseurs. N’importe qui peut « posséder » une entreprise en devenant membre d’une coopérative.

Lorsque vous démarrez un projet d’entreprise dans votre pays, quels sont à votre avis les principaux éléments destinés à faciliter la réalisation de votre projet (par exemple un service d’accompagnement, l’accès au financement, une réglementation favorable, les formalités administratives) ?

En premier lieu, un modèle économique clair assorti d’un plan de travail réalisable dans des délais bien définis. En outre, l’accès à un réseau de mentorat pour nous assurer que nous suivons la bonne voie.

Quels sont les principaux défis auxquels vous avez été ou êtes confrontés pour aller de l’avant ?

En tant que start-up qui fournit des services technologiques afin de numériser les activités traditionnelles, l’adaptabilité est le principal défi. Il est également difficile de trouver des employés possédant les connaissances techniques appropriées qui pourraient partager la même vision. 

La pandémie de COVID-19 a-t-elle un impact sur votre agenda GCE ? Si tel est le cas, quelle est son incidence et quelles mesures allez-vous adopter pour développer votre idée de start-up ?

Oui, la pandémie de COVID-19 a un impact considérable sur nos clients; certains d’entre eux ne peuvent plus poursuivre leurs activités et, par conséquent, ne peuvent plus continuer à utiliser nos services. L’an dernier, nous avons pu compter sur un marché public pour nous maintenir à flot. Au début du quatrième trimestre 2020, nous avions déjà défini notre rythme de croissance et embauché du personnel supplémentaire.

Le modèle coopératif offre-t-il plus d’éléments de résilience pour faire face à la crise actuelle du COVID-19 que d’autres types de modèles d’entreprise ?

Les organisations coopératives ayant un cycle économique interne solide comprenant leurs membres développent une résilience collective en cas de crises extérieures. Toutefois, cela ne peut se produire que lorsque les écosystèmes coopératifs sont suffisamment importants pour conserver leurs membres. Malheureusement, les petites coopératives sont toujours vulnérables et la collaboration entre coopératives en Indonésie n’est pas bien établie.

q

Quelles sont vos projections à court terme ?

Avec le vécu de cette pandémie inattendue, l’avenir semble incertain. Toutefois, nous nous efforçons de fournir aux coopératives tous les outils technologiques disponibles et avons bon espoir que dans un futur proche, davantage de types de coopératives créatives et modernes feront leur apparition en Indonésie.

Comment avez-vous entendu parler du programme GCE ?

À l’époque, j’étais abonné au bulletin d’information de l’ACI afin d’améliorer mes connaissances sur les coopératives, et je suis tombé par hasard sur une brève à propos du programme GCE. Dans l’intention d’élargir mon réseau et d’améliorer mes connaissances, j’ai envoyé une lettre de candidature.

Pourquoi avez-vous décidé de devenir jeune ambassadeur du programme GCE ?

À l’époque, la jeunesse indonésienne était moins exposée aux avantages du modèle coopératif, mais davantage confrontée aux vieilles tares de la mauvaise gestion pour diriger une coopérative. C’est triste, et les seniors qui veulent résoudre le problème ne sont pas à même de comprendre la culture et les habitudes des jeunes. Donc, mes amis et moi-même apportons notre contribution afin de les rapprocher en utilisant les moyens que nous connaissons le mieux : la technologie.

Dans quelle mesure le programme GCE peut-il vous aider à faire de votre projet d’entreprise une réalité ?

Devenir jeune ambassadeur du programme GCE signifie être confronté à des expériences, des connaissances, des mentors, des réseaux très divers, et jouir d’un certain prestige. Cela m’a non seulement permis d’explorer de nouvelles idées et de faire de nouvelles rencontres, mais aussi de ne pas avoir peur de me lancer dans de nouveaux projets d’entreprise. Et en ayant peur de rien, je peux saisir de nouvelles opportunités.

Pourquoi pensez-vous que la coopérative soit le modèle d’entreprise le plus adapté pour votre projet ?

Étant l’une des équations économiques les plus stables avec une interaction adéquate entre offre et demande dans un environnement moins concurrentiel, les modèles d’entreprise coopérative nous permettent vraiment d’exceller avec l’ensemble des membres des coopératives.

-----

Le Partenariat ACI-UE pour le développement international (également connu sous le nom de #coops4dev) a été signé en 2016 entre l'Alliance coopérative internationale et la Commission européenne pour renforcer le mouvement coopératif en tant qu'acteur clé du développement international. Pour en savoir plus sur #coops4dev, visitez notre site Web.

q

 

Author:
#coops4dev