Seoul

Congrès mondial des coopératives 2020

Vendredi 11 - Jeudi 17 décembre 2020

COEX
513 Yeongdong-daero
Gangnam-gu 06164 Seoul
Corée du Sud

COP22: les coopératives jouent un rôle dans l’adaptation de l’agriculture africaine

08 Dec 2016
COP22 cover

L’agriculture était un sujet important lors de la conférence COP22 de Marrakech, pour lequel l’Alliance a été accréditée en tant qu’organisation observatrice d’ONG.

Plus de 2 000 délégués ont assisté à la Conférence au cours des deux semaines. L’Alliance était représentée par le Dr Chiyoge Sifa, directrice régionale du bureau africain de l’Alliance et Fran McCree, responsable des politiques et communications.

Au cours de la semaine, les délégués de l’Alliance ont non seulement participé aux négociations, mais également aux évènements parallèles présentant un intérêt pour les coopératives. Ces évènements traitaient de sujets tels que l’électrification rurale, l’augmentation de la résistance des populations les plus vulnérables aux effets du changement climatique, ainsi que la voie à suivre pour rester en dessous de l’augmentation de la température de 1,5 °C. 

L’Alliance a également pris part aux réunions de collectifs d’organisations non gouvernementales représentant les milieux professionnels et industriels, ainsi que des ONG pour les droits des femmes et l’égalité des sexes afin d’apprendre comment des organisations partageant le même point de vue interprétaient les négociations.

La COP22 a fourni à l’Alliance une occasion importante de se concentrer sur l’engagement coopératif dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris et de créer des réseaux avec les législateurs et d’autres entreprises sociales.

Après la conférence, le Dr Sifa a été interviewée par Radio France International, un service de radio public français. Elle a évoqué l’initiative pour l’Adaptation de l’agriculture africaine (AAA).

Lancée en amont de la COP22, cette initiative vise à réduire la vulnérabilité de l’Afrique et son agriculture au changement climatique. Le Dr Sifa a expliqué que les producteurs devaient s’adapter à un environnement instable et que ceci demandait des fonds et du temps. « Toutes les activités contribuent d’une manière ou d’une autre aux émissions, l’agriculture ne fait pas exception. Nous pouvons avoir une agriculture plus responsable, axée sur l’amélioration de la gestion des sols et le contrôle de l’eau destinée à l’agriculture » dit-elle, ajoutant que l’utilisation d’engrais biologique au lieu d’engrais chimique pourrait aussi aider.

«L’initiative AAA vise à résoudre le problème de la vulnérabilité de l’Afrique et de son agriculture au changement climatique. Elle nous rappelle les grandes priorités historiques des coopératives, en particulier la durabilité, ce qui signifie la sécurité alimentaire et donc s’assurer que l’Afrique puisse continuer à se nourrir et place le suivi avant les résultats financiers» a ajouté le Dr Sifa.